Pénurie de travailleurs: Il faut davantage d’immigrants

270
La députée sortante de la Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine en conférence de presse à la marina de Gaspé

Diane Lebouthillier mise sur les travailleurs étrangers pour diminuer la pénurie de main-d’œuvre et espère que Québec ouvrira davantage ses portes aux immigrants.

La députée de la Gaspésie et des Îles explique qu’il faut aller dans ce sens si l’on veut répondre aux besoins des entreprises qui ont un manque criant de travailleurs.

D’ailleurs, elle précise que son gouvernement a permis d’augmenter les ratios de travailleurs étrangers temporaires à bas salaire pour les employeurs grâce à une entente avec Québec.

Diane Lebouthillier affirme que le programme de mobilité internationale permettra de délivrer annuellement 7 000 permis de travail supplémentaires aux titulaires d’un certificat de sélection du Québec.

La députée voudrait aussi que la province permette à davantage de travailleurs immigrants de venir prêter main-forte aux entreprises.

Québec a fixé un maximum à 50 000 immigrants par années étant donné le défi d’intégration de ces derniers et l’apprentissage du français.

Sur ce point, Diane Lebouthillier explique qu’il faut faire confiance aux entreprises qui ont développé de l’expertise en la matière.

 

La députée donne l’exemple d’entreprise de transformation de produits marins et de LM Wind Power qui emploient beaucoup de travailleurs étrangers pour combler leurs besoins en main- d’œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here