Plan vert de Québec: La région veut sa juste part

125
Un autobus de la Régie intermunicipale de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM). Photo : Gracieuseté

Le Plan vert de Québec, qui mise sur l’électrification des transports pour réduire de 37% les GES d’ici 2030, est bien reçu dans la région, à condition de pouvoir aussi profiter des milliards annoncés.

Le gouvernement de la CAQ va investir 3,6 milliards dans le secteur des transports, responsable de 43 % des émissions de gaz à effet de serre du Québec, pour arriver à atteindre son objectif.

Pour la Régie intermunicipale de transport de la GIM, l’annonce de Québec est très intéressante. La directrice, Marie-Andrée Pichette, se questionne toutefois sur la possibilité de recevoir une  juste part de cet argent pour électrifier son système de transport collectif :

 

La directrice du REGIM souligne que jusqu’à présent les programmes du gouvernement ne permettaient pas à son organisme, qui fait affaire avec des transporteurs privés, de prendre un tournant vert :

 

Le Conseil régional de l’environnement de la GIM voit aussi dans ce Plan vert une bonne intention de Québec. La directrice, Caroline Duchesne, souhaite aussi que la région puisse bénéficier d’une partie des 3,6 milliards :

 

Caroline Duchesne affirme que le gouvernent devra sensibiliser la population à ces changements s’il veut atteindre ses objectifs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here