Un automne moins achalandé à Percé

315

Une diminution de l’achalandage cet automne à Percé, comparativement aux années passées, est attribuable à l’arrivée de la 2e vague de COVID-19 en Gaspésie.

Bien que la saison touristique estivale soit satisfaisante, l’inquiétude causée par l’augmentation de cas positifs dans la MRC d’Avignon a possiblement dissuadé les vacanciers à venir séjourner dans la région, particulièrement en octobre.

Néanmoins, la directrice du Bureau d’information touristique de Percé, Marie Leblanc, mentionne que la fréquentation en septembre se rapproche de la même période l’an dernier en raison de la clientèle québécoise qui était au rendez-vous :

 

La diminution d’achalandage plus marquée en octobre est attribuable à l’arrivée de la 2e vague de pandémie, selon Marie Leblanc :

 

Autre effet de la diminution en octobre, les croisières autour de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé ont pris fin le 12 octobre alors que par les années passées elles pouvaient se poursuivre jusqu’au 20 octobre.

Les effets de la 2e vague de COVID-19 ont également incité certains commerçants à fermer plus tôt que la normale :

 

De façon générale, les intervenants touristiques de Percé sont tout de même satisfaits de l’achalandage de cette année compte tenu de la pandémie alors qu’en juin dernier, tout laissait croire un désastre cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here