Un prix plafond de 500 $ pour les billets d’avion favorable pour stimuler le transport aérien

331

Le président de l’UMQ Daniel Côté salue le plan en transport aérien régional du ministre François Bonnardel qui devrait encourager la population à s’envoler davantage d’une région à l’autre.

Le maire de Gaspé juge qu’en contrôlant favorablement le prix du billet d’avion, le gouvernement s’assure de stimuler l’achalandage du transport aérien régional. Par conséquent, les dessertes se multiplieront si les transporteurs aériens constatent que les quelques vols offerts ne sont pas suffisants pour répondre à la demande. Du moins, c’est que Daniel Côté souhaite à moyen terme puisque le plan actuel dure cinq ans.

 

De plus, le gouvernement abolit les maximums annuels fixés, autrement dit les citoyens n’ont plus aucune limite de fois où ils peuvent se faire rembourser 30% du billet d’avion alors qu’auparavant il y avait un plafond de 500 dollars annuellement, ce dont se réjouit Daniel Côté.

 

Bien que le projet de coopérative TREQ disant offrir des vols Montréal-Gaspé à 300$ ait été ignoré, rien ne l’empêche de prendre son envol, mentionne Daniel Côté.

 

Pour l’instant à Gaspé, deux compagnies aériennes desservent le secteur, c’est-à-dire Pal Airlines, qui passe d’ailleurs de trois à cinq vols par semaine dès juin, et Pascan Aviation. Il y a présentement un à deux aller-retour par jour à l’aéroport Michel-Pouliot avec des avions pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes, spécifie Daniel Côté.

Cet incitatif financier, limitant les billets d’avion aller-retour à 500 dollars maximum taxes et frais compris, devrait ramener les gens dans les avions, espère le président de l’UMQ, considérant les effets malheureux de la pandémie dans les déplacements de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here