Une saison de pêche qui s’annonce positive

1405
Des pêcheurs de crabe. Photo: Archives.

Après de bonnes années de captures et de valeur, les industriels des pêches entrevoient positivement la saison 2022.

Le directeur général de l’AQIP, Jean-Paul Gagné, espère voir les volumes de capture se rapprocher des résultats de l’année record de 2020 malgré les enjeux de main-d’œuvre et de préservation des baleines noires qui planent sur les pêcheries.

Pour une deuxième année de suite, l’AQIP est contrainte d’annuler son congrès en raison du resserrement des consignes sanitaires.

L’organisation tiendra son assemblée générale annuelle en mode virtuel.

La thématique de cette année se voulait l’équilibre entre la commercialisation locale et l’exportation.

S’il comprend la volonté de plusieurs d’augmenter la part des pêcheries québécoises sur le marché intérieur – un des objectifs de l’AQIP –, M. Gagné rappelle que l’état actuel des marchés internationaux est profitable pour l’industrie.

 

Quant à la reprise de la pêche au sébaste, Jean-Paul Gagné affirme que les industriels se tiennent prêts, mais ajoute qu’au-delà de la biomasse, la taille des spécimens sera déterminante pour sa commercialisation, si bien qu’il croit que cela pourrait attendre à 2023.

Collaboration CFIM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here