COVID-19 QC: Levée graduelle des barrages routiers

1062

Les Gaspésiens regagneront une certaine liberté dans 2 semaines et demie. Le gouvernement du Québec annonce le retrait des contrôles policiers entre les régions.  À partir du lundi 4 mai, les barrages seront retirés dans les Laurentides, Lanaudière, Chaudière-Appalaches et pour la ville de Rouyn.

Le  11 mai, les contrôles policiers seront levés en Abitibi, à La Tuque, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, et dans le reste de l’Outaouais, à l’exception de Gatineau.  Finalement, le 18 mai, ce sera au tour des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de la Côte-Nord et de la MRC de Charlevoix de rouvrir.

La ministre de la Sécurité publique,  Geneviève Guilbault, demande aux Québécois d’être dociles et disciplinés.  Si la courbe de contagion reprend de plus belle, le gouvernement n’hésitera pas à battre en retraite, a-t-elle expliqué. Elle demande par ailleurs aux Québécois d’éviter les déplacements superflus d’une région à l’autre. Ce n’est pas le temps de flâner, il faut rester le plus possible dans la région où l’on se trouve :

 

La ministre de la Santé, Danielle McCann, soutient que les préoccupations sont moins grandes face aux régions moins populeuses que celle de Montréal.  Toutefois, les établissements dans les régions comme la Gaspésie font des préparatifs, puisque la capacité d’accueil en hospitalisation y est plus limitée :

 

Le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, souligne que les établissements se préparent à répondre aux besoins en termes de ressources humaines.  L’évolution du virus sera surveillée et encadrée par moniteur au jour le jour :

 

Le gouvernement provincial n’est pas fixé pour cet été, note la ministre de la Sécurité publique :

 

Les rassemblements demeurent interdits.

3 COMMENTAIRES

  1. bonjour a vous .
    moi je veux donner mon opinion sur la levée de barrages routiers car ce n’est pas une bonne idée trop tôt maintenant .ce n’est pas parce qu’il a moins de cas en gaspésie que l’on devrait se faire contaminé par ceux qui viendront de l’extérieur .ce n’est pas une bonne idée ils auraient du attendre au moins en juin .d’accord c’est long je suis confinée aussi mais on va s’y faire mais pas en levant les barrages routiers .
    le monde va venir de montréal la ville la plus infectée ca demande réflexion sérieux .
    je vous remercie de parler de mon point de vue s.v.p.
    je ne suis pas d’accord pour la levée des barrages routiers nous ont suis les consignes le monde de la ville feront ils cela aussi j’en doute .merci beaucoup de faire part du message .micheline

  2. Trop tôt pour la levée des barrages. Selon moi, le déconfinement se fait trop rapidement…..ouverture des garderies, retour à l’école primaire, ouverture de certaines entreprises, la levée des barrages…..tout ça dans un mois….c’est rapide.
    Gaspé enregistrait à date moins de 5 cas, maintenant, selon le tableau de l’INSPQ, nous sommes à 5, nous avons augmenté.
    Oui, j’ai hâte que le tout reprend mais je crois qu’on doit être prudent dans nos actions.

  3. Oui pour le déconfinement progressif à l’intérieur des régions, donc pour la population « locale  » : ça suppose tous les types de commerce, restaurants, salons de coiffure, etc … SI tout se passe bien, APRÈS, seulement, on pourrait commencer à ouvrir les régions. Donc, je suis contre l’ouverture complète des régions à ce stade ci . Je souligne le bon travail du gouvernement du Québec jusqu’à ce jour, mais là, je sens l’improvisation poindre et je crains que notre gouvernement cède à la pression « économique  » … Rappelons nous que ce virus « est un virus sournois et encore méconnu « , qu’il n’y aura pas de vaccin avant 12 à 18 mois … Devant tant d’incertitude, pourquoi ne pas appliquer  » le principe de précaution  » ?!?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here