Drone de la mer

287

Pêches et Océans Canada effectue des tests sur un bateau téléguidé.

Le Garrot était à l’œuvre, le 17 septembre à New Richmond et le 10 à Port-Daniel, pour effectuer des relevés sur un récif artificiel de homard.  L’embarcation a été transformée il y a deux ans pour devenir complètement autonome.

Cependant, comme le MPO est toujours en période de tests, un équipage est à bord et le moteur manuel demeure fonctionnel.  Roger Côté, gestionnaire en acquisition et gestion de données à Pêches et Océans Canada explique que le Garrot peut fonctionner de différentes façons :

 

Les tests réalisés à New Richmond sont peu communs, car le Canada est véritablement un chef de file mondial concernant la navigation autonome :

 

À plus long terme, l’utilisation de cette technologie pourrait permettre de multiplier la cueillette de données tout en réduisant le nombre de personnes impliquées :

 

Les coûts de transformation du Garrot se sont élevés à 400 000 $.

Le MPO travaille aussi en collaboration avec Transport Canada et la Garde-Côtière afin de préparer la future réglementation entourant la navigation autonome.  À ce moment-ci, il n’en existe aucun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here