Fermeture imminente de l’épicerie Savage & Frères

5195

L’épicerie Savage et Frères, située à Petit-Cap, fermera ses portes le 31 décembre prochain.

Appartenant à Michel Cloutier depuis 2015,  sous la bannière Marché Richelieu, c’est cette bannière qui est devenue trop lourde pour la seule épicerie desservant Petit-Cap ainsi que les quatre villages de la paroisse :

 

Pourtant, M. Cloutier a bien rejoint Métro, propriétaire de la bannière, afin de présenter un plan de redressement, mais sans succès :

 

La déception s’entend dans la voix de M. Cloutier et même son de cloche du côté de la MRC de La-Côte-de-Gaspé. Néanmoins, l’épicier se dit confiant que la MRC veillera à bien munir le village et les environs d’un nouveau commerce d’alimentation :

 

Avant M. Cloutier, l’épicerie a appartenu à la famille de Jean-Pierre Savage durant plus d’une vingtaine d’années.

8 COMMENTAIRES

  1. Ce commerce bâti par mes parents, Dominique Jalbert et Madeleine Lebreux, a desservi le village pendant plus de 60 ans. À l’époque, mon père faisait aussi de la vente en gros de viande dans les petites épiceries, elles aussi disparues, de l’Anse-aux-Griffons à Grande-Vallée.
    Merci à eux et à tous les propriétaires suivants qui ont su maintenir ce centre de service tout en créant de nombreux emplois.
    Merci aux habitants du village qui ont contribué à maintenir en fonction ce commerce et espérons qu’il y aura de l’aide des autorités pour remettre en marche le cœur de cet endroit.
    Les habitants de Petit-Cap et des villages alentours méritent une épicerie de proximité.

    • J’espère qu’il y aura une continuité… C’est désolant de voir qu’on perd tout ce qui a été construit par nos ancêtres. Ce n’est pas normal qu’on doit faire 15 à 20 km pour l’essentiel (lait, pain) sans parler de l’épicerie pour la semaine.

  2. On tue des villages pour en revitaliser d autres. Honte aux caisse Desjardins et Metro richelieu. Nous nous souviendrons de vous.

  3. Je pense qu’il faut appuyer le propriétaire actuel pour trouver une solution pour garder l’épicerie ouverte peut importe sous quelle banière! On a pas le luxe de perdre d’autres services dans notre coin.

  4. Quel dommage! Quand j’étais jeune, on arrêtait voir oncle Dominique et tante Madeleine qui voulaient qu’on goûte à tout ce qu’ils avaient cuisiné (cretons, gâteaux, etc…) pour leurs nombreux clients. Bonne chance aux habitants de Petit-Cap pour la suite.

  5. Moi ,je suis du même avis que Jean-Pierre,je veux qu’ont viennent en être à Michel et sa conjointe après tout le travail ,et sans compter le nombres d’heures qu’ils ont mis dans leur épicerie,lis méritent de prendre leur retraite d’une autre fin que celle là,je suis certaine qu’il y’a quelqu’un qui peut faire quelque chose pour eux ,je suis de tout cœur avec eux 🥰

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here