Le SIIIEQ réclame la tutelle

1538

La plus importante organisation syndicale du CISSS de la Gaspésie réclame une mise en tutelle de l’établissement de santé par la ministre McCann.

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est du Québec  (SIIIEQ) demande à la ministre de la Santé qu’il y ait une prise de contrôle, par son ministère, de la gestion du CISSS de la Gaspésie.

Les derniers départs de gestionnaires, qui s’ajoutent aux coûts d’assurance-salaire pour les arrêts de maladie dans le réseau de la santé gaspésien, font foi de la nécessité que la ministre Danielle McCann s’attaque au problème, dit le président du SIIIEQ, Pier-Luc Bujold :

 

Le SIIIEQ mentionne que ses membres vivent de la pression et du harcèlement de la haute direction et note que la situation est semblable aussi pour des gestionnaires intermédiaires :

 

En Outaouais, les pressions ont été si grandes que la ministre de la Santé a procédé au remplacement du PDG du CISSS, Jean Hébert.  Dans les dernières années, de nombreuses personnes ont critiqué les changements qu’a entraînés l’entrée en vigueur de la réforme Barrette.

2 COMMENTAIRES

  1. La désorganisation du réseau de la santé et des services sociaux à débutée en 2013 en Gaspésie. La gangrène a envahi progressivement l’ensemble des organisations et ses composantes. La réforme Barrette a placé des dirigeantes imbus de leurs visions de dominatrices démantelant toutes les énergies des équipes. Les effets dévastateurs se feront longtemps sentir. Quand les coûts associés à l’assurance salaires constituent une pression majeur sur le déficit, c’est que des métastases sont présent à tous les niveaux.

  2. Malheureusement, on nous empêche de parler, on vit y une dictature interne ou aucune opinion ne doit sortir du cisssgaspe…Il faut à tout prix que la direction soit éliminer, elle est le cancer du cisss et plusieurs autres de ses têtes dirigeantes aussi. Mme la ministre venez à notre secours, prenez la tutelle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here