Précisions du CISSS Bas St-Laurent à propos d’Optilab

216

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent affirme que les transferts d’analyses provenant des laboratoires de la Gaspésie dans le cadre du projet Optilab n’atteindront pas la cible prévue de 45 % et est maintenant établi à 15 %.

La cible ne tenait pas compte des transferts qui s’effectuait déjà à l’extérieur de la Gaspésie avant le début du projet Optilab en 2016.

Ce changement fait suite à la déclaration de la ministre de la Santé, Danielle McCann, de réorienter le projet pour améliorer l’utilisation des laboratoires et permettre un meilleur contrôle des coûts et aussi tenir compte des particularités régionales.

La responsable des communications au Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet, explique que le transfert d’analyses avec Optilab n’avait pas encore débuté pour la Gaspésie. La question des délais de transport fait en sorte que certains échantillons ne pouvaient être dirigés à Rimouski pour des raisons de préservation.

De plus, aucun emploi n’a été transféré de la Gaspésie vers Rimouski pour la mise en place du projet.

La représentante de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux pour la région, Guylaine Michel accueille favorablement cette réorientation de la ministre de la Santé:

 

Guylaine Michel affirme depuis le début qu’il était impensable d’atteindre les cibles de transfert fixé par Optilab:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here