Programme de pulvérisation aérienne contre la tordeuse de bourgeons d’épinette

136

Le programme de pulvérisation aérienne pour protéger les forêts contre la tordeuse de bourgeons d’épinette a atteint 69 % d’efficacité en Gaspésie contre 90 % au Bas-Saint-Laurent.

Cette année, la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM) a traité plus de 147 000 hectares de forêts publiques et privées destinées à l’industrie forestière, ce qui représente 30 % du territoire  de la Gaspésie.

Le programme est jugé satisfaisant lorsque l’on atteint 70 % des aires à traiter. Le directeur de la SOPFIM, Jean Yves Arseneault, explique que ce sont les conditions météorologiques du printemps qui ont limité le succès des opérations:

C’est le secteur de Sainte-Anne-des-Monts qui a été le plus problématique, ce qui explique le taux de succès plus bas pour la région.

Le but du programme est d’arriver à pulvériser 50 % du feuillage de l’année courante avant que les chenilles quittent les arbres, soit à la fin juin, ce qui a été difficile à effectuer cette année:

 

Jean-Yves Arseneault affirme que l’épidémie actuelle de la tordeuse de bourgeons d’épinette causera certainement des dommages en Gaspésie:

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here