Un peu de souplesse pour nos aînés

403

Les personnes aînées regagneront un peu plus de liberté.

Québec lâche du lest dans leurs résidences et auprès des gens de plus de 70 ans qui sont confinés à la maison.

À compter du 11 mai prochain, certaines mesures seront assouplies.  Les commerces de biens essentiels leur seront accessibles lors de plages horaires spécifiques. Le directeur national de la Santé publique, Dr. Horacio Arruda :

 

Les usagers dans les résidences pourront prendre des marches sans être accompagnés. Marguerite Blais, ministre des aînés :

 

Québec revient à la charge avec sa consigne du 14 avril, où il demandait que les proches aidants soient admis dans les résidences pour personnes aînées.  Devant le refus de plusieurs établissements, comme ceux en Gaspésie, le gouvernement a lancé le mot d’ordre que les gestionnaires devront se justifier auprès du ministère de la Santé s’ils refusent l’entrée d’un proche désigné :

 

Le directeur de la Santé publique a noté en point de presse mardi que le confinement a des impacts sur tous, spécifiquement sur les aînés chez qui la sous-stimulation crée de hauts risques de perte de performance musculaire, de capacités cognitives, d’autonomie.  La perte de liens sociaux a également des impacts sur leur santé mentale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here