La coopérative de transport régional TREQ ignorée du plan aérien de Québec

254

Le regroupement citoyen Solidarité Gaspésie aurait préféré que le ministre Bonnardel intègre la coopérative de transport régional TREQ dans son plan de transport aérien régional avec les billets d’avion aller-retour fixés à 500$ maximum.

Carol Saucier, l’un des porte-parole de Solidarité Gaspésie, soutient que TREQ propose des vols avec des avions de 78 places et à des coûts de billets qui sont tous inférieurs à 500 dollars l’aller-retour.

La coopérative ne demande que 4 millions de dollars au ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon pour prendre son envol, ce qui a été ignoré par le gouvernement. En ce moment, l’écosystème aérien québécois conserve les mêmes compagnies qui sillonnent le ciel.

 

Ce faisant, le gouvernement aurait pu revitaliser l’offre de service des transporteurs aériens puisque le plan du ministre Bonnardel se concentre uniquement sur la stimulation de la demande pour les billets d’avion. Selon Carol Saucier, cette subvention au prix du billet ne règlera pas à elle seule le manque de sièges disponibles présentement dans les avions ainsi que les dessertes peu nombreuses dans certaines villes.

 

Carol Saucier ne croit pas que la demande accrue de la population pour les billets forcera les compagnies aériennes à élargir leur offre de service, contrairement à ce que pense Daniel Côté.

 

Il salue tout de même l’effort de la CAQ pour revitaliser le ciel québécois en subventionnant davantage les compagnies aériennes à hauteur de 261 millions de dollars sur cinq ans.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here