15 baleineaux ont vu le jour à date dans les eaux de l’Atlantique Nord

200
Une baleine noire. Photo : MPO, Jolinne Surrette

Le bilan de la saison de mise bas pour la baleine noire de l’Atlantique Nord est encourageant, selon l’Administration nationale océanique et atmosphérique des États-Unis.

En date du 28 mars, l’organisme gouvernemental indique que 15 naissances ont été menées à terme, un signal positif pour l’espèce en danger dont il ne reste aujourd’hui que moins de 350 spécimens.

Le premier baleineau aperçu en eaux américaines est celui de Slalom, une femelle âgée d’environ une quarantaine d’années, puis, une semaine plus tard, c’est le petit de la tristement célèbre Snow Cone qui a été identifié.

La jeune mère avait fait les manchettes au printemps dernier après qu’elle se soit empêtrée dans des engins de pêche.  À ce jour, elle demeure entravée par du cordage malgré les opérations de sauvetage.

À noter que toutes les représentantes de l’espèce qui ont donné naissance depuis novembre ont toutes déjà prises dans du matériel de pêche au cours de leur vie.

Ajoutons qu’il n’y a eu aucun décès de baleine noire de l’Atlantique Nord en eaux canadiennes dans les deux dernières années et qu’un seul épisode d’empêtrement a été enregistré en 2021.

Gracieuseté CFIM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here